Poésie – Geneviève Morin

4 Juil

LES GARÇONS

Le garçon aux genoux osseux
mais dont la peau était si douce
Le garçon
qui m’a connu dépressive
et qui me regardait pleurer le matin en disant : « Ça va ? »
L’autre garçon
un joli matelot
qui poussait des jappements de chiot heureux
pendant que
je m’enfilais
Et puis celui-là
un peu joufflu
qui portait un grand manteau noir
des Doc Martens
écoutait du Skinny Puppy
et n’aurait pas fait de mal à une mouche
Il s’était rasé le crâne
à l’exception d’une longue mèche de cheveux
Je ne pouvais jamais m’empêcher
de tirer dessus
Il disait : « Arrête »
Ça lui faisait mal
mais je finissais toujours
par recommencer
Garçons
Garçons
Le garçon
qui m’a longuement
branlée
sur le gazon
des plaines d’Abraham
pendant que je lui lisais mes poèmes
et
que sa blonde
attendait
enceinte jusqu’aux yeux
(je n’étais pas au courant pour la blonde
je lui en ai beaucoup voulu
alors
je suis partie
avec un de ses meilleurs amis)
Le garçon qui m’a montré le premier
comment trouver mon petit bouton
et qui me le frottait frénétiquement du doigt
chaque fois qu’il me pénétrait
frotte frotte frotte jusqu’à ce que le génie sorte
Le garçon qui me disait d’un air autoritaire : « Je veux que tu mouilles! »
L’autre qui venait me rejoindre pour me gamahucher
chaque fois que je me faisais couler une douche
je trouvais cela vraiment très gentil
de sa part
Le garçon
surdoué
qui me l’a fait
toute la nuit
cinq fois
de suite
et encore deux fois
jusqu’à ce que je lui dise
« Arrête ça, j’veux dormir! »
Celui dont la peau sentait le sucre à pâtisserie
j’aimais le respirer
mais lui
n’aimait pas du tout que je lui parle de son odeur de sucre
je crois qu’il en avait un peu honte
Le garçon naïf
qui m’a demandée en mariage
quand je n’avais que 16 ans
j’ai dit « Non »
mais j’ai continué à le branler
pendant quelques temps
et maintenant, il est mort
avalé par une montagne
de la Nouvelle-Zélande
à son enterrement
les gens me regardaient
d’un drôle d’air
en se demandant
qui j’étais

3 Réponses to “Poésie – Geneviève Morin”

  1. heptanesfraxion@hotmail.fr 8 juillet 2012 à 01:54 #

    comme c’est trop bien,j’en veux encore mais où?

    • Geneviève Morin 27 septembre 2012 à 19:56 #

      Cher Heptanes,
      je publie souvent mes poèmes en revue, surtout dans « Estuaire » et « Contemporary Verse 2 ». Vous pouvez aussi lire mon recueil « Poèmes du lendemain 17 » aux Écrits des Forges (2008). Votre enthousiasme m’honore, passez une belle journée cher lecteur,

      Geneviève Morin

Trackbacks/Pingbacks

  1. Table des matières « POÈME SALE - 2 novembre 2012

    […] Les garçons […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Poème Sale

Poésie - Création - Commentaire

trajectoires vers l'incertain

module d'exploration

Les Épuisés

Pour la libre diffusion des écrits épuisés ou pas trouvables.

LA SURPRISE

Surprise, mes mains sont dans tes pants.

rhizomiques

archives numériques ouvertes : littérature, art, philosophie

Terrain vague~

Rock /oblique/ sur CKRL 89,1 | mercredi 22::00

austylonoir

Blog centré autour de l'écriture.

Hoche'élague

Espace littéraire et photographique

Éclats et balbutiements

Accidents poétiques à coeur ouvert.

aesmithwriter

This WordPress.com site is the cat’s pajamas

i am so coquette

Choses que je comprends ou non dans cette vie.

Ce qu'il reste de nous

nulla dies sine linea

Littéraire Déchu

Analyses littéraires et vraies affaires

ils sont partout

L'écrivain boit son café chaque matin. On s'en fiche. Mais il le boit quand même.

Gabrielle Tremblay #prose

Vitrine sur mes oeuvres, prose éclectique, douceurs et brutalités. Contient des éléments qui pourraient ne pas convenir à tout le monde.

Librairie L'Échange

Livres, vinyles, CDs & DVDs d'occasion sur l'avenue Mont-Royal à Montréal

Madame Chose

Guide du bien-vivre à l'usage de la jeune femme moderne

TERREUR!TERREUR!

Centrale d'écrivains.

Ed's Hardcorettes

Envoyez vos photos à // Send your pics to edouardbond [at] gmail.com

Saint-Henri

A literatura é a maneira mais agradável de ignorar a vida. -Fernando Pessoa

DPLRD

ABRIS DE PARLURE | DANNY PLOURDE

Sylvie Isabelle

De tout et de rien. Juste pour le plaisir.

Taxi-Brousse

Pérégrinations d'une technomade

jazzyjazz

...métaphores peau et tic, textes pour adultes, poésies, haïkus, écritures de l'instant...

Paul Kawczak

lyrisme naïf et histoires mortes

Ressac artistique

RESSAC n.m. (esp. resaca). Retour des vagues sur elles-mêmes, lorsqu'elles se brisent contre un obstacle.

LUNETTES ROSES

pré[textes] artistiques et autres produits dérivés poétiques

BLEUEMARIE

Le dilletantisme ou la vertu

La main cornue

Littérature et tout le reste...

Flo

La Photographie en Photo

A storytelling home

Modern tales of a messy abode

Who The Frack Is MarieLuneHB

A fine WordPress.com site

nepleurepaspetitefille

Just another WordPress.com site

On jase là !

A fine WordPress.com site

Coop Paradis

coopérative de solidarité

%d blogueurs aiment ce contenu :