Poésie – Sylvie-Anne Boutin

 

Andy Curlowe, Watching Waiting Calculating, 2011.
Andy Curlowe, Watching Waiting Calculating, 2011.



Effacée


Tes carnets de voyage
page par page
Effacer la beauté, puis la douleur


Le poème et la lampe
brûlent tes yeux
ton visage diaphane


Tu n’entends plus
le bruit de tes pas
sur le pavé glissant de janvier


Oublié, ton manteau dans l’alcôve
et pendu au bas de l’escalier
tu ne sens plus tes os


Épuisées, désincarnées
tes idées te laissent
vivre la vie des autres


Dormir, la journée douce
et la nuit anonyme
tu as fui sans laisser d’adresse


Reste, la chaleur encore présente
de l’autre qui s’est levé
trop tôt de ton lit


Il faut l’accepter :
Tu n’existes plus.





Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s