Poésie – Carl Bessette

Luke Rudolf, Portrait No. 27,  Acrylique sur toile, 150 x 125 cm, 2010
Luke Rudolf, Portrait No. 27, Acrylique sur toile, 150 x 125 cm, 2010


MOMENT DE GRÂCE

 

il est facile

d’accéder à

à peu près tous les bâtiments

quand dès son plus jeune âge

on est un habitué des cabanes

la massue une échelle

hop hop hop

bing bang boung

l’été pose du bardeau

les scies les caves

la laine minérale

l’hiver une patinoire

à Marieville trois analystes

une pour chaque patin

ça suait dur c’était beau

s’ennuyer de la glace

ma Ophélie

pourquoi je te raconte?

connaissance d’érables argentés

à tous vos coins de rut improbe

Ophélie mon amour au soleil

qui es-tu pour appuyer sur short jeans?

ça sent l’opéra d’automne

la première des moitiés

il fait si frais aujourd’hui

c’est le plus beau des mois

on pourrait créer un idéal

ou partir un mouvement.






Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s