Poésie – Marie-Hélène Racine

Maria Lassnig, Two Ways of Being (Double Self-portrait), 2000.



18/09

une centaine de larmes
poussent à l’envers
m’enferment les pieds la gorge
l’odeur d’essence rouillée entre
les dents

l’iris se perce
tes mensonges sont des lances

je me dépose
à genoux sur mes seins


30/10

trop de couteaux pleurent
et le capharnaüm de ton être
abreuve mon univers

funambules étalons
dévastateurs

ta froideur sur ma bouche
force un sourire idéal


05/05

dévorer ses gales
pour mieux s’enfoncer
dans la plaie

je ne sais pas
quand je vais revenir au monde

mais ça s’en vient
ça s’en vient
ça s’en
vient


01/10

poussières en miroir
fracassées

dans l’ombre bonne et
blanche

les lucioles ne jugent pas
elles dansent


23/09

digérer le temps
encore

s’effilocher les dents
contre un immense royaume
où les oiseaux n’existent pas

nuages en colimaçon
sous ma langue éteinte

sauras-tu me
pardonner?


–/–

tempête domestique
dans le ¾ de lit
les cheveux d’une autre
m’aplatissent






Une réflexion sur “Poésie – Marie-Hélène Racine

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s