Poésie – Charles Singher

Trois poèmes de Charles Singher

On peut le lire dans le numéro 21 de la revue française Dissonances, sur Salon Double, sur Le Crachoir de Flaubert et dans la revue Le Pied.

http://revuedissonances.over-blog.com/

http://salondouble.contemporain.info/lecture/un-journal-tr-s-utile

http://www.lecrachoirdeflaubert.ulaval.ca/2011/06/es-arts/

https://www.facebook.com/revuelepied

I

Lance-les tes grenades

en souvenir des patriotes des autres

sur les silhouettes immobiles

dans les maisons éclairées en plein jour

Tente de t’arracher

à la compagnie des complaintes de cartes postales

des leveurs de métal

des contorsions musculaires

des teintes de bronze

Bois pour ceux qui ne savent pas mourir

sans plus

et qui se masturbent en rêvant de se masturber

Encercle la langue

de la tangibilité que les gens veulent donner à l’intangible

Et le bonheur entrera enfin par tes veines ouvertes

Il encensera le sol de tes rêves de guerres

III

Tout un arsenal de piscines hors-terre

s’échafaude

une rumeur de vie

pour noyer une rumeur d’absence

de crispation d’aisance placardée entre les dents blanchies au chlore

Les muscles bandés de porter la fonte des jours langueurs

pour s’exploser le chandail slogan gagnant

sans trop autre chose que l’oubli pilote automatique

Et les rire engrenage dernier recours

contre l’ordinaire des choses

à s’entêter de ne pas fumer en cachette

tout le propane du barbecue

ou de se suicider après le brunch du dimanche

© 2012 Charles Singher

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s