Grosse semaine – 29 juin 2012

On écrit tellement de marde qu’on a plus de fun à revisiter les titres et les couvertures connus

On a jamais assez de gogosses qui font comme si on s’ennuyait de la machine à écrire.

Tu pourrais être déçu de l’adaptation cinématographique de ton roman. Faudrait d’abord que tu le finisses bon.

Les livres peuvent disparaître. Faudrait que tu les lises avant. Les éditions Eterna Cadencia ont fait ça pour ton bien : pour t’obliger à lire plus vite.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s