Poésie – Heptanes Fraxion

Le jeudi souvent je dévie



le jeudi souvent je dévie

je vais en ville vider ma vie

rêver de trains manger du vin

raviner ma viande au ralenti

à la fraicheur des friches

à la périphérie

ma gueule a les mêmes rigoles

mon corps a les mêmes galeries

mal étayées mal éclairées mal équarries

faut que je me range

faut que je me plie

que je suive des conseils

que je prenne des avis

que je fasse comme si

mais pas de suite

plus je creuse la question

plus je fraye avec la fuite

mes pairs ne m’ont rien appris

mais il n’est que huit heures et demie

le jeudi souvent je dévie

Heptanes Fraxion – son blog ICI

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s