Poésie – Murièle Modély

Le trou

tu vois le trou
dans ma tête
tu vois

ne me plains pas

tu vois le vide
dans mon cœur
tu vois

ne pleure pas

allongé
près de ton
corps
s’agite
encore
un frisson
ténu

tu vois les blattes amour
crever sur le drap
autour de toi ?

*

entends-tu
dans mon dehors
la rue qui se déplie
le grelot des enfants
dévaler mes tympans

entends tu
ma respiration
dans le chaos urbain
les voitures pressées
secouer le silence

entends tu
les cris les silhouettes
les êtres cabossés
gicler leur flux sanguin
sur les trottoirs

entends tu
le passé se
mêler au futur
l’herbe jaune grésiller
mon âme sur le bitume

entends tu
seulement
ce tremblement
quand tu baises
ma bouche ?


Murièle Modély collabore avec quelques revues/ fanzines de poésie: Traction Brabant, L’autobus, Nouveaux délits, FPDV, etc. Elle a publié un recueil de poésie en début d’année : «Penser maillée» aux éditions du Cygne.


Son blog: http://l-oeil-bande.blogspot.fr/

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s