Poésie – Alexandre Deschênes

St-Patriotes-des-Sièges

 

Le sang court à 120 miles à l’heure
comme un char à l’échangeur Turcot
nation consultation
nation populiste
nation rond-point de l’Ange-Gardien
nation de sapinage
État-copinage
de nos contemporains
de leur contre-câlisse
de nos classes ouvrières
de leur collusion frontale
leur contre-façon dins mâchoires
le joual-viarge dans yeule


langue contre-plaquée
du bois de rapaillage
langue mélaminée
qui passe le rachett
qui visse pas trop fort
on mélamine et quart


des oiseaux migrateurs
qui s’gonflent le torse
qui sacrent leu’ camps
l’hiver dans l’cul
du chien de faïence


St-Patriotes-des-sièges
village aux 15 enfants
battus à tours de bras
la clé à molette durette un temps
sur les cerveaux de leur savoir
on les rendra cabochons
asservis, soumis, assiégés, à-genoux-peut-être
à moitié-morts… à moitié-vides
et plein de marde

 

Alexandre Deschênes

 

Son blog ICI

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s