Poésie – Sébastien Turbide




ROGER CLEMENS


On va te faire ramasser les vieilles casquettes
qui traînent dans le stationnement du Fenway
on va te faire licher la moutarde sur les bancs,
les panneaux du Monstre vert tu vas les shiner
mon ostie d’sale, Roger Clemens tu vas payer
ton vieux bras sec contre de la laine minérale


quand j’étais flo j’avais une console Super Nin’
pis ta cassette traînait au travers de mes bas
le jeu était poche, mais y avait ton nom dessus
l’équipe de Montréal s’appelait les Lumberjacks
mon ostie d’sale, Clemens, t’aurais pas dû tricher
astheure je lave mes bas pis ta cassette, scrape


l’aiguille dans ton crisse de bras doit avoir un fil
comme une manette de jeux vidéos, comme un pantin
on te fera souffler les pneus d’hiver de McGwire,
on te fera laver les barniques d’Éric Gagné
mon crisse de chien, Roger Clemens, ton jacket
des Blue Jays pis la shooteuse-shit des Yankees


fuck mec, t’avais au moins cinq trophées Cy Young
une bague des Séries mondiales, t’étais l’élite
fuck, Clemens, dans quelle marde tu t’es embarqué, connard??


aujourd’hui, cinq personnes ont perdu leur job
le Fenway Park est vide, Boston visite la cave
mais tu t’en sacres, pour toi le chèque est dans’ malle
mon ostie d’sale, Clemens, tu mérites la potence
qu’on te pende avec l’uniforme des Astros,
qu’on te pende avec un bas rouge sur ta crisse de grosse tête!



Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s