Poésie – Florence Grenier-Chénier




Traînée de poudre du masochisme au quotidien


À savoir
Boire quand ça rend triste tousser
En fumant, arracher la galle creuse couper de trop
Près les ongles les souliers trop serrés avec des bas trop épais
Les bobettes pognées dans craque ovuler (d’un beau pop qui pince) se
faire griffer par le chat (ça brûle) sentir notre habit de peau trop petit en hiver
pour ce qu’elle devrait contenir de corps le sébum t’as poussé le
Q-tip trop profond dans son oreille hoqueter longtemps


Éplucher les oignons les brûlures rémanentes du thé sur la langue
Une diarrhée qui viole la climatisation qui gangrène le cerveau
La puberté les nœuds dans les cheveux se passer la soie dentaire
Enlever trop de corne


Gros gaz qui veut pas sortir (colique) marcher
Nu bas dans l’estie d’flaque de neige fondue
le carton de lait vide dans le frigidaire avec la vaisselle salle qui pue l’égout
Boucher la toilette de quelqu’un d’autre se faire reprocher de
ne pas manger bio équitable des toasts noires le cil dans l’œil qui part pas comme
le verre de contact coincé derrière
douter


Plier les bas sortir les poubelles
Te pousser (les draps trempés) parce que tu sues à n’en plus finir la nuit
Nourrir les chats le matin avaler de travers briser un objet
qu’on nous a prêté nourrir les chats le soir manquer
d’ampoules et de batteries


Entendre la même toune deux fois dans la même heure
Le cœur qui débat à cause de l’angoisse le
Légume oublié trop longtemps qui se désintègre au moment où on l’empoigne
Lire le journal


Se faire dire qu’on est trop bruyant


Le réveil




Florence collabore aux Meconnus, lisez-là ICI



Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s