Poésie – Zéa Beaulieu-April

Jim Holyoak, Magic dear, encre sur papier, 2011.
Jim Holyoak, Magic dear, encre sur papier, 2011.



dans la salle de bain dans ma tête


il y a des chances pour que le jour prochain soit le début d’une autre vie
pas beaucoup de temps pour la mort
ça ira
la cérémonie je la connais


j’ai sortie l’encens les bougies les ciseaux
la fenêtre s’est ouverte
le vent a poussé le rideau
j’ai vu la lumière du lampadaire
orange sur les branches enneigées
Goulka la chienne veillait


je me suis crevés les yeux caché les yeux bandé les yeux
moi-même tout ça
pas peu fière


je suis aveugle mais je ne suis plus éblouie

L’astrologue l’avait dit:

Tu es de la Maison première. Tu es de Mars. T’es cartes sont la Force et l’Amoureux.

C’est des bonnes lames t’sais, mais si j’en crois ton ascendant, je ne voudrais pas être à ta place.



pourtant je me sens bien
je ne me suis jamais sentie aussi bien


j’ai vieilli c’est vrai regarde
si inutile et si beau
c’est atroce la beauté


je me suis crevé les yeux ça change et ça ne change rien
c’est ma tête alors c’est dans ma tête


tu me connais tu te méfies
quand je veux rien voir






Voyez Zéa Beaulieu-April lire dans le cadre de l’événement «Nous» ICI



Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s