Q – Éric Plamondon

LogicBoard19
Poème sale a demandé à 52 auteurs d’écrire sous l’influence du bavardage. Lisez leurs textes du 1er au 28 février 2013. Retrouvez les textes publiés antérieurement dans notre Table des matières



QUBIT



On est en 1990, j’écris un texte. Il est question de mécanique quantique. Dans mon esprit, Heisenberg a expliqué que l’objectivité n’existe pas. Lorsqu’on observe un phénomène, ce phénomène est directement influencé par le fait qu’on l’observe. Ce que je sais, c’est qu’il est à l’origine du principe d’incertitude. L’observateur fait partie de l’expérience. Je me lève, je vais chercher le Petit Larousse illustré. Page 842 : Relatif aux quanta, à la théorie des quanta. La théorie quantique découle des travaux de Planck, d’Einstein et de Bohr. Page 1391 : une photo en noir et blanc de Werner Heisenberg. Ses cheveux sont peignés vers l’arrière. C’est une photo recadrée. On l’imagine assis à son bureau, heureux. Il a reçu le prix Nobel de physique en 1932. Il a trente-et-un ans. Page 1391, il y a également une photo de Martin Heidegger et une nature morte de Heda : La Tourte aux cassis. J’y ai passé au moins cinq minutes.


On est en 2013, sur Wikipédia, Heisenberg a reçu le Nobel pour la création de la mécanique quantique, dont l’application a mené, entre autres, à la découverte des variétés allotropiques de l’hydrogène Fondation Nobel. Ma mère a envoyé un email. La mécanique quantique est la partie de la physique où apparaît la constante de Planck. E = hv. Elle va bien. Pour Heisenberg, Google retourne la statistique suivante : environ 9 150 000 résultats (0,13 secondes). Federer a battu Davydenko en trois sets. Chère mère… On nomme qubit (quantum + bit ; prononcé [kju.bit]), l’état quantique qui représente la plus petite unité de stockage d’information quantique. J’y ai passé un moment. Il vaut mieux lire ce texte plutôt que de l’entendre, sinon votre interlocuteur pourrait être porté à croire qu’il est question de cul et de bite. Maudite gang d’obsédés sexuels !








Éric Plamondon est né au Québec en 1969. Sa grand-mère lui disait : « Mille métiers, mille misères. » Il ne l’a pas écouté et a été pompiste, bibliothécaire, barman, enseignant, maître de chai… Il a étudié en sciences, en économie, en journalisme et en littérature. Il vit aujourd’hui en France où il travaille en communication. A 40 ans, il réalise son rêve d’écrire un premier roman. Depuis, il continue.







Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s