T – Michel Nareau

Virtual PLC inputface PCB2
Poème sale a demandé à 52 auteurs d’écrire sous l’influence du bavardage. Lisez leurs textes du 1er au 28 février 2013. Retrouvez les textes publiés antérieurement dans notre Table des matières





TÉLÉVISION



Longtemps, je me suis couché après 110%.


Le Canadien coule en flammes au milieu de la cabine téléphonique pendant que Bergy descend au fond des choses.


Ma grand-mère la mère de mon père disait souvent : Y a pas d’attaque à Montréal.


Nous ne sommes pas des compteurs


Et puis, il comprit qu’ils allaient remontrer le coup de bâton de McSorley sur Brashear. Cette pensée lui vint au beau milieu d’une phrase de Gabriel Grégoire, alors qu’il cherchait ses mots et n’était pas satisfait de ceux qu’il trouvait.


Jean Perron est un couteau planté dans la gorge


Misère, que c’est ça? Villeneuve!


Tout m’avale. Quand j’ai les yeux fermés, c’est par Jean Pagé que je suis avalé.


Les bagues de Bergy dominaient l’Antichambre. Elles étaient là, tranquilles : c’étaient des bagues au bout de bras meurtris (qui tendaient le flambeau) par de longues années à mouliner les mêmes anecdotes en hors-champ (lui qui ouvrait la télé pour la première fois dans la froideur de la nuit ne les voyait pas encore, il ne connaissait pas encore la blessure secrète du but d’Alain Côté, au bout de la 20).


La lumière étale de la télévision, blanche, à perte de vue, sur le salon noir, la masse grise du divan, en ligne parallèle avec notre bol de chips au vinaigre.


À cette heure, Florentine s’était prise à guetter le début de Coach’s Corner où Don Cherry, la semaine passée, entre tant de propos railleurs, avait dit que Zednik en avait des grosses de même.


Pas croyable, ça fait la cinquième fois que Bouba met ce DVD du match du vendredi saint. C’est un fou de hockey, ce type, et c’est sa semaine Dale Hunter.


Pas de poste. Ni TQS, ni TVA, ni RDS. Rien qu’un désir d’écriture et cette prolifération de dégagements refusés.


Il fut réveillé par le miaulement du Tigre.


De L’antichambre, je me rappelle la couleur mauve saumâtre du visage de François Gagnon.


Au commencement, il était seul devant son téléviseur.






Michel Nareau enseigne, paterne, critique, jase sport et pratique ses relais au deuxième.







Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s