Z – Daniel Grenier

Photo4LayerProdPCB1_800
Poème sale a demandé à 52 auteurs d’écrire sous l’influence du bavardage. Lisez leurs textes du 1er au 28 février 2013. Retrouvez les textes publiés antérieurement dans notre Table des matières



Zèle



J’étais pas sûr – on est jamais sûrs – fait que j’ai vérifié, on sait jamais, en fait c’est l’ardeur qu’on met pour servir une cause ou une personne, je m’en doutais, c’est un grand dévouement, c’est prendre le contrat au sérieux, sans niaiser, sans prendre ça, rien, à la légère, c’est de la diligence, du soin, de l’application, c’est un dévouement sincère, voire un empressement maniaque, c’est regarder Fabrice dans les yeux et lui dire tu peux compter sur moi mon chum, tu vas l’avoir ton abécédaire, en lui frictionnant vigoureusement le biceps, c’est être awkwardly early à ta propre soirée et répondre à tous les Doodle sans faire de blague déplacée, je me suis renseigné, c’est ça, j’ai vérifié sur des sites et même auprès de Marie-Éva, c’est ça, c’est l’excès, c’est trop c’est comme pas assez, c’est en donner trop pour l’argent de n’importe qui, c’est ronger son frein dans une salle vide et sombre, c’est de l’acidité, non, de l’assiduité, c’est respecter les deadlines avant même qu’ils soient instaurés, c’est travailler dans des conditions monastiques avec aucune distraction, même pas une, juste un léger balancement d’avant en arrière, une légère ondulation, une modulation, c’est du fanatisme, c’est livrer la marchandise, c’est pas loin du fanatisme, c’est quand tu cherches le mot juste comme « ornière » ou « maillon » ou « essieu » et que le mot « affaire » semble te narguer et vouloir se substituer au monde et subsumer l’ensemble des possibles, c’est ta résistance, à ça et au reste, c’est l’application stricte et rigide des règlements juste pour enrayer le système, c’est enfoncer les si j’aurais dans la gueule de tout un chacun, c’est du fanatisme et de la ferveur jusqu’à s’enflammer, c’est le défaut de ma qualité que je dis toujours en entrevue, ça remonte au XIVe siècle, quand tu pouvais tenter l’ascension avec ton âme, sinon avec ton corps, mais là maintenant c’est juste quatre lettres dans ma barre Google.



Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s