Poésie – Anouk Ferland

Madeleine Von Foerster, Invasive Species II,  30.5 x 39.5 cm. Huile et tempera d'oeuf sur panneau, 2008
Madeleine Von Foerster, Invasive Species II, 30.5 x 39.5 cm. Huile et tempera d’oeuf sur panneau, 2008







1. Nuit sur le lac


La lune est montée de la cave du ciel
aux étoiles
Je t’ai attendue tout un coucher de soleil
éclaboussé sur le lac
Les chiens se gavaient de reflets et d’écume
Et je jetais des cailloux dans l’eau à peine froide de
soir d’été :

Les chaudes pierres, gorgées de sable du jour,
étouffaient leurs chutes
en tombant à travers la surface du lac
jusqu’à son fond.

La lune est montée dans la mezzanine du ciel
au zénith
et la nuit est tombée sur moi :
je me noie agréablement
hors de l’eau, dans l’obscurité.




2. Les clowns


Tu me hèles à mi-chemin entre ici et ailleurs
Je ne fournis plus de trombones aux clowns
« On ne s’en sortira plus vivants »
d’ajouter, sous une larme, le clown triste.




3. Érosion


Relents d’acide dans le cerveau
Le genre qui érode des montagnes
Et combien plus ma tête de pic
Que je gratte
Que je cogne
Que j’assieds de temps en temps
pour penser.









Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s