Poésie – Brigitte Giraud

Regina Nieke, Der erste Mensch, Huile sur toile, 170 x 110 cm, 2009
Regina Nieke, Der erste Mensch, Huile sur toile, 170 x 110 cm, 2009




Coudre le ciel !



Toujours un ciel qui manque avant la chute.
Le vertige dans la cage des côtes, pour voir la mer encore
voir la mer entre les cils encore
et quelques herbes hautes.

Tu caresses l’anse de la tasse à lait,
la peur du froid et du vide.
Une crevasse au fond de moi, ta plume gerçure d’oiseau.

Et cette tresse enroulement de bras de coudes de doigts…
Tant tellement enchevêtrées tellement, les mailles du corps.

Nous y voilà encore et
je ne sais pas où.
A découvert à l’aveugle
un vertige.

Je tiens le ciel au bord de la tasse et du lit.
Lignes croisées sur la fenêtre, une trace de lait sur ta lèvre.
Sillons du soleil comme des brûlures, désir dans les hanches,
Picabia des oiseaux dans les manches,
un envol en montgolfière.

Les yeux lourds de ma vie en éclats de givre
et de verre.
Debout, on veille aux bris, aux larmes dans nos coins,
aux frissons de la terre, aux orages,
aux morts qui passent partout, et.
Y’a pas à dire moins.

Je frissonne d’un rien et tout me réprimande.
Me bats la chamade du cœur, coups de tip ! et de tap !
une pulsation du sang
des coupes pleines, colère et mélancolie je ne défriche pas,
trop pleines, je ne trie pas le sable
le robinet perd ses eaux, goutte à goutte.

Percher ailleurs, sur l’aorte des branches.
Ton corps bien fait pour moi ! un baiser resté là dans la rue.
Notre langue d’oiseau sous la maille des vagues.
Pas noyée,
pas noyée.
Jusqu’alors.
Pas morte.

Il neige maintenant sur mes pieds nus
à marcher dans le lait refroidi.
Dans un réduit sous terre là-bas, des résidus de mémoire,
une écorchure, c’est pourtant pas si loin là-bas,
on ne se rend pas compte.

Sur un fil tendu,
un état de couchant si possible au soleil,
dans des creux, des nids de poule,
des flocons dans la bouche ouverte.

 

Je voudrais me saouler à l’eau de ton ventre.








Son site. Son blog










Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s