Poésie – Mathieu Simoneau

Jonathan McCree, Sequence, 113x143 cm, huile et acrylique sur papier, 2012.
Jonathan McCree, Sequence, 113×143 cm, huile et acrylique sur papier, 2012.






Si je ne t’écris plus
c’est que j’ai du silence plein les mains
je roule la pierre de ma langue
comme un remords

les mots pourtant viennent
avec de grands gestes d’eau
vers moi

il y a des rêves
à sortir de la neige

si je pouvais remettre debout les forêt que nous avons prises à leur silence
tirer de la boue toutes ces villes accrochées à leur fleuve

Pour que des routes nous traversent à nouveau
Jusqu’à la mer










Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s