Poésie – Daphné B.

Nebojša Despotovic, Figure in red, huile sur lin, 140x100 cm, 2012
Nebojša Despotovic, Figure in red, huile sur lin, 140×100 cm, 2012

 

Te dire que

Te dire que désormais
je porte autour du cou
un homme de plus

Que je nage en petit chien
dans mon automne
que je ne sais plus
par quel bout l’astiquer

Que je brandis mon rouleau à pâte
comme un drapeau
que le drapeau est blanc
de n’avoir pas bougé

Que les autres s’achètent des électros
que leur hiver qui arrive
a déjà chaud

Que leur potage il goûte le ciel

Regarde-les mes courgettes
mes citrouilles elles font peur
je ne sais plus
comment suivre
une recette




Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s