LE FUTUR — Murièle Modély






Futur simple


Un jour
à la place des yeux
à la place des mains
à la place de la bouche
nous aurons des greffons
solidement scellés
des écrans
des plaques de verre
propres
lisses
où nous pourrons jouir
où nous pourrons glisser
ta langue
ou mon vagin
où rien
non rien, mon amour
ne viendra perturber l’écoulement des flux
nous serons chacun d’un côté ou de l’autre
vibrants, totalement aseptisés
nous ferons des enfants comme des avatars
sans glaires, sans hurlements
les nourrirons de like, de smileys
épandrons leurs sourires sur nos réseaux sociaux
et personne
non personne, mon amour
ne pourra dire alors que notre vie est vide
que dans le fauteuil
que devant la table
que derrière l’écran
il n’y a rien
qu’un courant d’air qui passe
car un jour, tu le sais
tout finit par passer
nous mourrons, mon amour, nous mourrons
c’est dans l’ordre des choses
mais n’aie pas peur
il n’y aura pas d’odeur
les fleurs seront virtuelles, nos larmes aussi
nous serons pour un fois de pixels et de bits
complètement, furieusement
pleinement assouvis



Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s