Poésie – Annie Lafleur

© Annie Lafleur et Mériol Lehmann.
Tous droits réservé.


Mayday Mayday (2012) est une œuvre originale en trois mouvements construite comme une micro-symphonie pour mots, sons et images. Les poèmes inédits, écrits par Annie Lafleur, ont été librement inspirés des livres La guerre comme expérience intérieure d’Ernst Junger et de L’alouette affolée de Gilbert Boulanger. Les vidéos sont constituées de photographies originales de Mériol Lehmann, qui a également conçu la trame sonore.

Mayday Mayday a été performée sur scène le 4 février à l’Espace Lounge de la salle Multi, dans le cadre des Cabarets Audio du MOIS MULTI 13 (Festival international d’arts multidisciplinaires et numériques, Québec).




Mayday Mayday (première partie de trois de la performance)
Les yeux brûlent encore
des cerveaux toujours sur les bois durs
aggrippés au noir minuscule
se ruent sans tête baissée
on les empoigne
on se les enfourne dans le cri
Mayday Mayday
échappé des galères.
Autour des fêtes surgissent
d’une maison parfois
d’une croix
traInée dans la gorge et par la mouche
la pluie le soleil et le vent
mais le plus terrifiant
à grands pas de cloutées
ni homme-sang ni solide
plus toxique.
_
Des putains au soleil
échappées des vitrines
la fièvre écrasée
en énigme fixe
un demi-cirque répète
Mayday Mayday
ces faces miraculeuses
éteignent leur bout blanc
une fois reconnues
leurs cuisses abiment le cuir
Inmitraillable.
_
La reconnaître de nuit
à plat ventre
Mayday
aussitôt portée
d’épaule en épaule
guerriers et vidanges
lancés dans les haies
Mayday
la lumière
ne fera plus demi-cercle
et les bouches ouvertes.
_
La connaître au matin
les brouillards dédaigneux
les yeux terminés pareils
la guerre se voit
badges barrées au feutre
ils écrivent : Mayday
migrantes armées
un sirop raide les terreurs les creux
les terreurs les raideurs le fer
enfilé demi-tour partout
les horlogers leurs cicatrices
autour c’est la vérité.
_
Sans vent sec et sèche
embarrée amputée peignée
recousue asphaltée
mure sans soif en cité
en solo en toi lavée au boyau.
C’est elle et Mayday
la relever par les aisselles
la brocher pour qu’elle ne tienne
la faire dans les champs
les corridors les puits
les tannières
c’est leur bracelet
leur chose volée
à eux.
Sa tête sur les rails
d’un jouet
une hirondelle diluée :
mais à eux.
La joie aussi
sous des lustres de bave.
_
La connaître à midi
petits plats incendiés
à peine sauvages
et d’un seul corps
l’horizon couvre les fleurs en image
la solitude loin derrière
pour les briser ensemble
terre jaillissante
épaisse fumée
Mayday Mayday Mayday.


Annie Lafleur




Née à Montréal en 1980, Annie Lafleur est bachelière en littératures française et québécoise à lʼUniversité Laval à Québec. Elle a publié deux livres de poésie aux éditions Le Lézard amoureux : Prolégomènes à mon géant (2007) et Handkerchief (2009). Son écriture se déploie à travers la charge matérielle du lexique et la radicalité de son exigence. Les registres langagiers se croisent, sʼinterpénètrent, avec tout ce que lʼhybridation comporte de chocs et de vertiges. Son troisième livre de poésie intitulé Rosebud est paru aux éditions Le Quartanier.


Né en 1972 à Delémont en Suisse, Mériol Lehmann vit et travaille à Québec depuis 1993. Mériol Lehmann est un artiste multidisciplinaire oeuvrant dans les domaines des nouveaux médias, de l’audio et de la photographie. Sa démarche porte essentiellement sur les perceptions du territoire et du temps; et l’horizontalité est un paradigme constant dans son oeuvre, tant dans son travail sonore que visuel. Il travaille actuellement sur les paysages altérés par l’homme, notamment via l’impact de l’industrialisation sur le territoire. Il assume les fonctions de directeur général et directeur de production à Avatar, un centre d’artistes autogéré oeuvrant dans le domaine de l’art audio et électronique à Québec.





Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s