Poésie – Jean-Sébastien Larouche

TSÉ DESBIENS

 

i’s ont beau dire
la langue varlope
mais c’est beau


dire des péter ‘a coche
prendre les cornes
pis l’taureau avec


tsé Desbiens
comme tes rides qui rigolent
comme tes poèmes qui rapetissent

j’ai l’goût encore plus.




Jean-Sébastien Larouche (né à Sainte-Foy en 1973) est cofondateur des Éditions de l’Écrou.

Il y a publié en 2009 Avant qu’le char de mon corps se mette à capoter, recueil de textes remaniés et préalablement publiés chez Lanctôt, dont certains tirés de Dacnomanie, finaliste au prix Émile-Nelligan en 2000.

Écoutez-le ICI

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s