Poésie – Émile Dupré

Spine


Bonne posture (le dos droit, la nuque raide)


Lorsque la phrase, les phrases
Perdent un peu de leurs coupants
J’émousse mes virgules
La plume dans le vinaigre
Les yeux dans le bocal


Je me décrotte les œsophages
Sophistiqué, intéressé, calculé
J’en retire la molle fierté d’une victoire comestible
Et note le tout sur le dos d’une facture


Ma banque est trop alimentaire
Et je compte en douzaines
Les chèques qui rebondissent
Et les jours qui se plissent


Alors


Je regarde loin dans mon intime
Y’a plein de traces sèches
Qui sentent les halos


Sur un retour en fastforward
Sans le son des voix
Rien que celui de la neige cheap
Qui coince, qui couine
S’encrasse dans les choses frauduleuses
Sans pauses publicitaires


Plus loin sur la cassette
Plus loin que mon habitude
De me regarder la tête en bas
Y’a des notes de bas de pages
Qui renvoient à de mauvais livres




Que j’aime lire quand même quand tout mon linge est sale




Un autre texte d’Émile ICI



Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s