Poésie – Roxane Desjardins

Lucy_16x20_2009_l




Couler




j’accepte de recouvrir les traces avec des pas nouveaux

pour autant qu’ils serpentent

je ne me reprends pas

j’essaye de voir dans quelle articulation de mon corps tu t’es coincé

j’essaye de voir            si je suis capable de me transformer en statue

tu me tentes mais d’une façon très cataclysmique         très soudaine subite et inévitable
le reste du temps je me tasse

en ma qualité de contemplative je suis une baleine échouée sur une chaise devant une table déployée
l’après-midi se passe comme si je n’étais pas là
le mur est sale
je me laisse couler par la journée avec la journée, tranquillement
j’ai envie de circonscrire la peine et de penser à la mort
tranquillement

ma tête suit le soleil qui gagne du terrain sur la terrasse
je pense à un homme qui fait semblant de rien
qui me lèche pour me rassurer
qui n’a pas de place pour moi dans ses mots croisés
je ne retiens pas ma respiration je me tasse
je m’annule       je m’anipule       je m’entends choir             je me laisse     choir
j’évacue
la cire
blindée
de mes
paupières

je me trouve une peau punitive
un échec étalé en plein visage

je suis occupée de mes hanches
préoccupée
captive
changée
de mes hanches
une obsession pour des vers jamais résolus dans un algorithme flamboyant
cher, cher, cher beau visage, je m’assois pour te dire
qu’en tant qu’aspirée je varge dans ce que tu désires
j’amène mes côtes à former un cadavre inspirant

je me trouve une fatigue qui ne s’efface pas avec des mains surprenantes
avec des doigts comestibles
j’estime l’hiver à venir et je le considère
je m’anticipe : je n’ai rien à vendre à personne

je chante des choses secrètes dans ta poitrine : chatoyante
je continue d’abuser de l’épithète         de la bibliothèque de l’épine dans le pied         du chemin de croix         de la survivance          de l’esprit de bottine           crier             mordre              penser

avoir mal

quesse t’as?
j’ai mal

je ne crois pas en l’avenir. c’est pour les pauvres.






D’autres textes de Roxane ICI et ICI

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s