Poésie – Franz Schürch

Natalie Reis Caligula twin heads Encre sur papier, 2008, 36 cm x 28 cm
Natalie Reis Caligula twin heads Encre sur papier, 2008.


Conjugaison



Je suis ému de désirs dont on ne veut pas

Avoir autour de soi d’autres ébahis

Tu aurais pu crier

Il reniflait l’air qui précisément le faisait mourir

Et des planètes trop denses souffraient d’elle

Fourre-moi disaient-ils

Vous n’oublierez jamais

Nous aurons d’autres objets








Franz Schürch a publié Une autre fois et Rien d’autre à L’Oie de Cravan en 2004 et en 2006. Dans la série des essaims, Chaos = zéro mort, encore, 1,2,3… en 2007, Et si j’en suis tout retourné? en 2008. Ce qui s’embrasse est confus, paru en 2009 au Quartanier, est le quatrième et dernier volume des essaims. Il signe, cette année, sa première oeuvre de fiction avec De très loin.





Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s