Poésie – Laurie Bédard

L’inquiétant J.C., Juillet 2007, Acrylique et peinture en aérosol sur toile, 243.84 X 182.88 cm. Photo par Jérôme Bourque.
Brunet , Paul, L’inquiétant J.C., 2007, Acrylique et peinture en aérosol sur toile.                Photo par Jérôme Bourque.

 

C’était peut-être un agneau finalement



On est ben dans l’éclair qui passe
Les bouteilles sont toutes finies
J’ai ramassé un chien dans rue
Bâtard premier ministre


Je sors de prison pis je te trouve belle


Fugitif magané on est ben
Dans l’éclair qui passe
On pourrait danser
Virées boute pour boute
T’étais pas mort
C’était une joke


J’ai jamais connu l’amour


As-tu déjà dormi
Avec un vampire moi oui
La musique est plate pis
T’as un nom d’apôtre
Yé peut-être pas trop tard
Mais moi j’me sauve


Y’en a plein des chiens
dehors
Je la jetterai ma chemise
Pleine


On peut pas vivre des affaires tout seul


Ça s’oublie vite
La marche à suivre
D’un animal poli


L’éclair qui passe
Les chiens pissent
Quand ils ont peur
Ça déchire le noir
On peut voir à travers


Tu me feras pas croire
Que t’as jamais été tout nu



Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s