Samuel Mercier – Les années de guerre

Tiffany
Isabelle Hayeur, Tiffany, 160 X 107 cm, 2004. (http://isabelle-hayeur.com/)

Poème sale publiera les sept textes de la série « Les années de guerre » de Samuel Mercier du 15 au 21 avril 2013. Les textes : I, II, III, IV, V, VI et VII







Quelqu’un avait mis le feu
aux forêts
et l’air était jaune
comme une vieille diapositive

la cour d’école
le béton séchant
dans l’air crépitant
de cigales

on aurait dit l’été

le soir les frémilles
venaient brûler
sur les lumières
du terrain de baseball

tandis que dans le parking
les minivans veillaient sur les joueurs

comme des chameaux violets et verts
attendant le départ de la caravane

*

Les égoûts refluent
et les rats viennent mourir au pas des portes

les mères ne dorment plus

la peur est partout la peur est partout
le prix du brut est en hausse
et la télé est en rade

les églises s’effondrent
le printemps s’écharde

et les coupons rabais expirent
sans même laisser
un dernier mot




Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s