LE FUTUR — Simon Richard Giroux






l’aspirateur central des Prairies

Notre maison brûle
Et nous regardons ailleurs

Jacques Chirac

on a acheté toutes les toiles de toutes les galeries d’art
de Saint-Laurent à la Plaza Saint-Hubert
puis on a compté les gouttes de peinture
ça sert à rien c’est sûr
mais ça change les idées

bon Jacques Chirac nous l’a dit en 2002
qu’on allait brûler avec la planète
et 18 ans plus tard la constatation majeure
est encore dans le tiroir à ustensiles
ignorée entre 2 couteaux à steak

c’est triste non? de penser
qu’on est pas plus fin que les autres espèces
que les coquerelles bipèdes vont nous survivre

on se calle une pizza dans un pipeline
extra peppetroli

c’est malheureux non? d’avoir
un plan de retraite avec l’extinction en tête

enfin
on a une excellente excuse
de ne pas mettre de côté
10% de nos salaires

enfin
toutes nos économies
seront sous forme de souvenirs
de nos coups de soleil
pognés à Cayo Coco




                     

Une réflexion sur “LE FUTUR — Simon Richard Giroux

  1. Regarder les choses avec un brin d’humour ne fait pas de tort et permet quand même de toucher à l’essentiel ! Merci pour cepaerage.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s